Préparation avant une prothèse de hanche ou de genou

 Avant une prothèse de hanche ou de genou un bilan pré opératoire doit être réalisé. Ces dernières années des modifications notables ont été proposées , pour éliminer des examens inutiles et pour faciliter la récupération rapide après l'intervention.

A Champigny , nous avons une journée de préparation à la prothèse où tous les examens sont réalisés en une seule journée , vous êtes contactés par la surveillante des soins  (anesthésiste / cardiologue/ prise de sang / pré admission/ cours infirmière / cours kinésithérapeute

).

A Bry sur Marne , il faut prendre des rendez vous distincts et venir avec le résultat de votre prise de sang. 

 

- une prise de sang assez complète. On cherche à  savoir votre taux d'hémoglobine et votre réserve de fer ,  pour arriver le jour de l'intervention avec si possible 14 g d'hémoglobine.  Vous devez impérativement avoir cette prise de sang quand vous consultez l'anesthésiste, et la consultation d'anesthésie doit si possible avoir lieu 1 mois avant l'intervention.

 

- une radiographie récente : pour apprécier la taille de la prothèse pour la hanche (cliché avec un aggrandissement à  taille réelle ) , on réalise un calque pré opératoire , qui peut aider pour la rélisation de la prothèse. Pour les prothèses de genou , c'est en général des grands axes des membres inférieurs, pour calculer les axes d'implantation de la prothèse.

 

- l'examen bactériologique des urines n'est plus systématique, recommandé uniquement en cas de signes clinique d'infection irinaire (brulures urinaires)

 

- il n'est pas nécessaire de faire un bilan dentaire (uniquement en cas d'infection dentaire avérée) , par contre il est utile d'avoie une bonne hygiène dentaire au long cours , avec des détartrages réguliers.

 

- la recherche du portage de staphylocoques résistants (BMR), ils doivent être recherchés en cas de risque que  le patient soit porteur de ces microbes résistants (patient vivant dans des maisons de retraite, dans des établissements de soins de longs séjours , hospitalisés en réanimation ou en long séjour dans l'année qui précède l'intervention) .

   Si l'on est porteur d'un staphylocoque résistant (BMR ) , il ne faut surtout pas prescrire des antibiotiques mais se désinfecter le peau à l'aide de douches et d'un antiseptique au niveau des narines. 

contactez nous par mail