ARTHRODÈSES DE LA CHEVILLE ET DU PIED 

arthrodèse tibio tarsienne

L’arthrodèse est la fusion au niveau d’une articulation. On réalise une “soudure” entre les différents os de l’articulation.

 

 

 

Arthrodèse tibio tarsienne (tibio talienne). C’est l’arthrodèse de l’articulation de la cheville entre le tibia et l’astragale (talus) ainsi que le bord externe du péroné. Cette indication est portée sur l’arthrose de cheville ou sur les déformations de polyarthrite rhumatoide et consiste à aviver les surfaces articulaires en enlevant le cartilage et en fixant par des vis les différents os.

 

On peut utiliser une voie d’abord antérieure ou une voie d’abord plus latérale avec section du péroné (technique de Crawford Adams). Dans les suites une immobilisation plâtrée est nécessaire de façon prolongée, environ deux mois et demi à trois mois.

 

La nécessité de cette intervention est d’obtenir la fusion osseuse et de corriger la déformation quant elle existe.

 

Après cette arthrodèse, il persiste une mobilité dans les articulations de l’avant du pied mais la flexion et extension de cheville est très fortement diminuée. Une marche sans boiterie est possible, par contre la course à pied est impossible.

 

 

 

 

Arthrodèse sous astragalienne (sous talienne) . L’arthrodèse sous astragalienne est l’arthrodèse entre le talus et le calcanéum. Elle est réalisée par un abord externe de la cheville avec avivement des surfaces articulaires et fixation par une ou deux vis. L’indication la plus fréquente est la séquelle de fracture du calcanéum avec une arthrose entre l’astragale et le calcanéum.

 

Dans les suites une immobilisation de deux mois et demi est nécessaire. Après l’arthrodèse, il existe une diminution des possibilités de marche en terrain irrégulier car cette articulation sert à faire bouger vers le dedans et le dehors la cheville et on s’en sert essentiellement lorsque l’on marche en terrain irrégulier.

 

 

 

 

 

 

La triple arthrodèse de cheville ou arthrodèse du couple de torsion. C’est l’arthrodèse entre l’astragale (talus) le calcanéum et le tarse en avant cuboide et cunéiforme. Cette arthrodèse est utilisée lorsqu’il existe une arthrose à ce niveau là, notament sur les séquelles de pied plat valgus. La fixation de cette arthrodèse se fait par des agrafes et des vis.

 

L’immobilisation plâtrée est également de deux mois et demi. Il persiste la flexion extension de la cheville car l’articulation entre le tibia et l’astragale n’est pas modifiée. 

 

 

 

 

 

 

L’arthrodèse astragalo scaphoidienne (talo naviculaire). C’est l’arthrodèse entre la tête de l’astragale et le scaphoide en dedans. Cette arthrodèse est quelquefois indiquée dans une arthrose limitée à cet endroit. Elle provoque une immobilisation de l’ensemble de l’articulation autour de l’astragale.

 

Elle nécessite également une immobilisation d’environ deux mois

 

 

Les complications des arthrodèses de cheville et de pied.

 

La complication la plus fréquente est la pseudarthrodèse , c'est à dire le défaut de fusion entres les os que l'on a chercher à  souder . Si il persiste des douleurs il  faut alors faire une réintervention avec une greffe osseuse pour obtenir la fusion osseuse.

 

Des douleurs résiduelles sont possibles . 

 

Les complications habituelles de la chirurgie sont bien sur possibles : infection, algodystrophie, phlébité , nécrose cutanée.

contactez nous par mail