ARTHROSE  DE LA ROTULE

ARTHROSE FEMOROPATELLAIRE

transposition tubérosité tibiale

prothèse fémoropatellaire

L’arthrose de la rotule est une arthrose qui est limitée à l’articulation entre la rotule et le fémur (la trochlée). Cette arthrose est souvent secondaire à des antécédents de luxation ou d’instabilité de rotule, qui provoque une usure progressive du cartilage de la rotule. Cette arthrose gêne essentiellement à la montée et descente des escaliers ou à la position à genou, avec souvent la possibilité de marcher à plat de façon assez prolongée.

Cette arthrose est souvent traitée médicalement, il est assez rare qu’une indication chirurgicale soit posée. Les infiltrations d'acide hyaluronique sont moins efficaces que dans l'arthrose entre le fémur et le tibia.

 Si on doit l’opérer deux interventions sont possibles,  la transposition de la tubérosité tibiale (voir la fiche correspondante) et les prothèses du genou, soit prothèse limitée au niveau de la rotule, soit prothèse totale.

 

Traitement chirurgical de l’arthrose de la rotule. 

 

Transposition de la tubérosité tibiale

 

On déplace l’insertion du tendon rotulien au niveau du tibia, ce qui permet de recentrer la rotule dans la gorge de la trochée. 

Cette intervention est indiquée en cas d’arthrose pas trop importante chez un sujet relativement jeune (moins de 65 ans).

L'intéret de cette intervention est que ce n'est pas une prothèse et par conséquent on préfère chez quelqu'un de jeune . L'arthrose peut se stabiliser mais elle peut aussi continuer d'évoluer et il est possible que secondairement une indication de prothèse vienne à se poser.

les suites sont le port d'une attelle à la marche prendant au moins 1 mois, et une rééducation immédiate des mobilités. 

Le genou reste souvent sensible , le but étant de reculer d'une quinzaine d'année le moment de la prothèse.

 

La prothèse fémoro- patellaire 

remplace uniquement l’articulation de la rotule , le reste du genou , l'articulation entre le fémur et le tibia , est respecté.

Cette intervention est assez  rarement indiquée, car les critères pour poser cette indication sont assez stricts : 

- le reste du genou doit être strictement normal. 

- l'axe du genou doit être proche de la normale.

- exceptionnellement proposé chez les patients jeunes.

Les suites opératoires sont assez simples :  la marche en appui est immédiate , on rééduque les mobilités articulaires, l'hospitalisation est très courte (1 à 3 jours). 

En cas d'échec il est assez facile de la reprende en faisant une prothèse totale du genou. 

 

 

 

 

La prothèse totale du genou.

en cas d’usure importante, si il existe une arthrose , même modérée (sauf chez les gens très âgés) , entre le fémur et la tibia, car sinon il y a un grand risque d'échec par apparition de douleurs sur cette partie du genou et la prothèse fémoropatellaire risque d'être un échec . . 

C’est une prothèse totale classique  (cf fiche : prothèse totale du genou)

contactez nous par mail