techniques chirurgicales de ligamentoplastie du genou 

une plastie du croisé , vue arthroscopique

les tunnels d'un DI DT Retour Externe

schéma d' une plastie du croisé antérieur, KJ

Cicatrices  d' une plastie du croisé antérieur, DI DT retour externe.

  La ligamentoplastie du croisé antérieur consiste a remplacer le ligament rompu une un nouveau ligament que l'on réalise à l'aide d'un tendon du genou . Il existe plusieurs techniques chirurgicales suivant le tendon qui est utilisé pour refaire le croisé antérieur , et de multiples variantes . 

 

  La chirurgie articulaire du croisé est faite par arthroscopie , les voies d'abord sont réalisées pour prélever les tendons. 

 

 Un bilan articulaire est systématiquement fait par arthroscopie et il y  a souvent des gestes chirurgicaux sur les ménisques , méniscectomie ou réinsertion méniscale; des gestes sur le cartilage sont également possibles , mais plus rares. 

 

Les différentes techniques: 

- Technique "KJ" , de Kenneth Jones, elle utilise le tendon rotulien, (tendon qui va de la rotule au tibia), on utilise le tiers central de ce tendon. 

 

- Technique "DI DT" , droit interne / demi tendineux , ou plastie aux ischiojambiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- la plastie externe "antiressaut " , dérivée de la plastie de Lemaire : elle est quequefois associée au KJ ou au DIDT, cette plastie latérale renforce la plastie du croisé antérieur , elle est utilisée dans des cas ou l'instabilité avant l'intervention est très importante (ressaut rotatoire "explosif") , ou quand on pense que le risque de récidive de la rupture est important  (sportifs intenses avec sports à  risques important ). Dans notre expérience la plastie externe est toujours utilisée en association avec la plastie articulaire DI DT ou KJ. 

 

- la réparation des plans interne et externe:

quelquefois l'entorse est particulièrement grave et une atteinte sévère des ligaments interne ou  externe est associée à la rupture du croisé antérieur et peut nécessiter une répartion associée à la plastie du croisé : 

-   suture du ligament interne ou LLI

- plastie du plan externe , en cas de laxité extenre , intervention difficile de reconstruction des différents ligaments extenre du genou 

 

- beaucoup plus rarement , technique au Fascia Lata (1 % des cas)

 

- rarement également l'association avec une ostéotomie tibiale de valgisation (0,5% des cas)  :  en cas d'arthrose débutante et de déformation en genu varum du membre inférieur. 

 

Les techniques qui vous serons proposées seront donc  :

 

- KJ. 

- DI DT.

- KJ lemaire.

- DI DT lemaire .

- DI DT retour externe.

- plastie au fascia lata.

- KJ + plan externe

 

  Selon les habitudes du chirurgien et l'importance de votre instabilité de votre genou. 

 

 

Comment sont réalisées ces ligamentoplasties   :

 

 on réalise des tunnels dans le tibia et le fémur dans lesquels sont glissés le nouveau ligament qui a été préparé et calibré pour passer dans ce tunnel , puis on fixe ce nouveau ligament  à l'aide de vis /de plaquettes / de pinch , le plus souvent en matériau biorésorbable.  (endoboutton / bio intrafix : rigidfix/vis interférence)

 

Les suites opératoires des ligamentoplasties   :

 

- rééducation immédiate dès le lendemain de l'intervention. 

avec mobilisation du genou et appui dépendant du geste chirurgical réalisé. 

 

- Attelle et poches de froid : l'immobilisation est relative dans les cas simples , la cryothérapie (application de poches de froid) est très utile , dès le premier jour.

PENSEZ BIEN A AMENER VOTRE ATTELLE DE FROID , POCHES REFRIGEREES DES VOTRE ADMISSION , ON L'UTILISE DES LA SALLE DE REVEIL .

 

- traitement de la douleur et traitement anticoagulant 

 

- sortie précoce entre 1 et  3 jours post opératoires , les ligamentoplasties sont de plus en plus réalisées en ambulatoire (di dt simple). 

 

- une rééducation auprès d'un kinésithérapeute de ville  est recommandée par la HAS, un centre de rééducation n'est qu'exceptionnellement nécéssaire (recommandation de la HAS).

 

 

Complications des ligamentoplasties du croisé antérieur.

 

complications

- infection (1%)   phlébite (1 %)

- hématome , hématome articulaire (hémarthrose) : piouvant nécessiter une reprise chirurgicale pour évacuation.

- raideur post opératoire , notamment en cas d'algodystrophie . 

 

évolutions défavorables possibles: 

- les lésions méniscales secondaires  : 5% à 10 % des cas 

- les reruptures de la ligamentoplastie : 5% des cas 

- l'évolution vers l'usure du cartilage  (arthrose)

 

 

tunnel femoral

tunnel tibial

tunnel tibial du retour externe

tunnel femoral

tunnel femoral

Ligamentoplastie  DI DT retour externe

(ma technique préférée pour les sportifs de pivot contact)

contactez nous par mail