TECHNIQUE DE REPRISE DES PROTHESES DE HANCHE

Les reprises des prothèses totales des hanches sont des réinterventions pour changer l’un ou les deux composants d’une prothèse de hanche. Il s’agit d’une intervention beaucoup plus difficile qu’une prothèse de première intention avec beaucoup plus de complications potentielles. L’ensemble des complications que l’on peut avoir après une prothèse totale de hanche simple peut survenir lors d’une reprise mais avec des taux de complications plus élevés.

 

On distingue plusieurs types de reprises de prothèse :

 

La reprise isolée du cotyle.

Il s’agit dans un descellement du cotyle de changer uniquement le cotyle en laissant la tige fémorale en place. 

Le changement isolé de la tige fémorale: consiste à enlever la tige fémorale en place en laissant le cotyle et en ne changeant que la tige fémorale.

Le changement des deux pièces cotyle et fémur est un changement complet.

 

La difficulté de l’intervention est de devoir faire face à des problèmes osseux associés quelquefois. On peut avoir des lésions osseuses associées liées au descellement qui petit à petit a usé l’os autour de la prothèse pouvant être responsable d’un grand défect au niveau osseux soit au niveau du bassin, ce qui est le plus fréquent, soit au niveau du fémur.

 

L’ablation de prothèse en place peut être difficile car quelques fois  la prothèse tient encore très fermement, notamment au niveau du fémur et pour enlever les anciennes prothèses on peut être amené à faire des abords osseux importants comme la fémorotomie qui est l’ouverture en deux du fémur pour pouvoir enlever totalement la prothèse et son ciment.

 

Au niveau du cotyle plusieurs techniques chirurgicales peuvent être utilisées. On peut être amené à faire des greffes du cotyle qui sont des greffes osseuses à partir d’os fournis par les banques d’os. On peut être amené à mettre un implant métallique que l’on appelle plaque ou anneaux de soutien pour remettre en place un cotyle. On peut quelques fois utiliser aussi des cotyles plus gros que d’habitude qui s’impactent dans le bassin.

 

Au niveau du fémur, on peut mettre soit des tiges fémorales habituelles qui sont  sans ciment ou scellées, soit des tiges plus longues qui quelques fois s’ancrent dans le bas du fémur, sur lequel on reconstruit le fémur avec plusieurs cerclages. Quelques fois on utilise des vis de verrouillage pour bien immobiliser la tige fémorale.

 

Chaque reprise totale de hanche est différente et il faut s’adapter à chaque cas particulier.

Fracture de l'implant céramique

Reprise complexe pour descellement et usure osseuse massive

contactez nous par mail