Classement des établissements de soins pour l'activité ambulatoire. 

Le Figaro, décembre 2016

   En France, plus de la moitié des patients opérés rentrent chez eux dans les heures qui suivent leur passage au bloc. 

Le développement de la chirurgie ambulatoire est devenu une priorité des pouvoirs publics

 Car, en retournant chez eux dans les douze heures suivant leur arrivée à l’hôpital, les patients opérés rapportent autant, en coûtant moins cher. En 2010, l’objectif affiché pour 2016 était que plus de 50 % des interventions chirurgicales réalisées le soient en ambulatoire.

La performance d’un établissement en la matière ne se résume cependant pas à son taux d’interventions réalisées en ambulatoire.  «À l’inverse, des CHU ont des taux faibles de CA mais peuvent être réellement performants parce qu’ils ont des volumes très importants.»

 

«Une organisation performante en chirurgie ambulatoire est une organisation qui ne gaspille pas de temps et de ressources, ni pour l’hôpital, ni pour le patient»  Dr Gilles Bontemps, directeur associé de l’Anap

 

Enfin, certains établissements innovent en étendant l’ambulatoire à des interventions de plus en plus lourdes. «Faire des prothèses totales de hanche ou de genoux en ambulatoire traduit un autre type de performance. C’est pourquoi la capacité d’innover a été intégrée à notre indicateur, qui repose également sur le volume d’activité réalisée dans l’établissement et sur un troisième paramètre plus complexe, l’indice d’organisation, qui prend en compte la diversité des spécialités chirurgicales pratiquées.»

L’importance accordée à l’organisation d’un établissement pour permettre la chirurgie ambulatoire n’est pas accessoire. «Les actes chirurgicaux et anesthésiques sont les mêmes qu’en chirurgie traditionnelle. La spécificité de l’ambulatoire est son organisation centrée sur le patient, qui n’attend pas. Une organisation performante en chirurgie ambulatoire est une organisation qui ne gaspille pas de temps et de ressources, ni pour l’hôpital, ni pour le patient. C’est cette organisation plus performante qui apporte une meilleure qualité des soins.»

.

        

    Méthodologie: L’indice de performance de 992 établissements français

Pour mesurer la performance d’un établissement en chirurgie ambulatoire, le taux d’interventions réalisées dans ce cadre ne suffit pas. C’est pourquoi l’Anap (l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux)  et 15 experts, a construit un indicateur qui prend en compte pour chaque établissement le volume de pratiques, l’organisation selon les spécialités chirurgicales et les actes innovants réalisés en ambulatoire. Plus l’indicateur est élevé, plus l’établissement est performant en chirurgie ambulatoire. Les notes des 992 établissements classés par Le Figaro varient en 2015 de 1,27 pour le moins performant à 65,02 pour le meilleur. L’indicateur composite, précise l’ANAP, ne suffit pas à juger de la valeur des équipes d’un établissement donné. Il faut le «compléter par une approche plus qualitative».

Classement des cliniques de l'est Parisien

contactez nous par mail