TROCHLEOPLASTIE 

traitement chirurgical de la luxation récidivante de rotule

Dysplasie sévère de la trochlée , avec une pointe saillante 

Dysplasie sévère rotule et trochlée malformatives

Dans l'instabilité de rotule , il y a toujours une part de dysplasie de l'articulation fémoropatellaire (entre la rotule et la surface articulaire à la face antérieure du fémur : la trochée ). 

Dans la grande majorité des cas les interventions de transposition de la tubérosité tibiale (TTA) et la plastie du ligament fémoropatellaire (plastie MPFL) suffisent  à traiter l'instabilité de rotule. 

Mais dans certains cas l'anomalie de la trochée est trop importante et on risque d'avoir un échec des autres interventions si on ne recréé pas une nouvelle trochée , suffisamment creuse pour stabiliser la rotule . Il s'agit d'une trochée convexe , contrairement à un trochée normale qui a un sillon creusé avec un angle de 140 ° , suffisamment  profond pour stabiliser la rotule.

Il est préférable de faire ce diagnostic avant de faire toute intervention et de faire d'emblée la correction globale de l'anomalie , avec la trochléoplastie si nécessaire . Mais quelquefois c'est après l'échec d'une première intervention que l'on s'aperçoit de la nécessité de réaliser cette trochléoplastie. 

Comment réalise t'on une trochléoplastie : 

on aborde le genou . 

On creuse sous la trochlée , qui est convexe , une cavité , puis on effondre l'os sous le cartilage de la trochée , en respectant le cartilage . On le fixe par de petites vis enfouies  dans le cartilage . 

Dans les suites , rééducation immédiate, appui autorisé, attelle à la marche. 

Trochléoplastie et transposition  TTA

La Trochléoplastie  permet de recreuser une trochée sur une trochée convexe (même patiente )

contactez nous par mail