autres Ligamentoplasties du genou : LLE /LLI
Croisé postérieur: LCP
Luxation du genou

cas particuliers

TUNNEL FEMORAL 14 ANS .jpg

Plastie LCA  jeune de 14 ans , tunnel au dessous du cartilage de croissance 

images 2.jpeg

Rupture du ligament lateral interne

8 TRANSPLANT PASSE copie.jpg

Plastie LLE  avec un tendon ischiojambier 

Ligamentoplastie du jeune avec cartilage de croissance actif .

Chez les enfants et les très jeunes adultes l'indication chirurgicale est quasi systématique , le risque de complications secondaire à la rupture du ligament est supérieur aux risques de l'intervention. 

Il faut adapter les techniques chirurgicales pour respecter au maximum les cartilages de croissance . 

(utilisation des techniques aux ischio jambiers avec si possible le moins de lésions des cartilages de croissance . 

Ligamentoplastie des ligaments latéraux:

La chirurgie des ligaments latéraux est rare par rapport aux nombres de chirurgies du croisé antérieur .

par contre il existe des indication chirurgicales formelles pour éviter des ruptures itératives de la plastie du LCA .

Cela concerne environ 5% des entorses du genou . 

Plastie du ligament latéral interne  (LLI).

Le ligament latéral interne va du Condyle fémoral interne à la face interne du tibia .

Le signe clinique principal est une laxité en valgus forcé  (on contient le genou vers le dedans et on perçoit une laxité ).

Dans la majorité des cas il cicatrice sans intervention , par une immobilisation par une attelle et une rééducation: 

Il existe des formes rares d'entorses graves du LLI , isolées , sans atteinte du croisé (LCA), où il est nécessaire de suturer le ligament (en fait le plus souvent le réinsérer à l'os).

L'indiction principale de la suture du ligament latéral interne est dans l'association d'une rupture du LCA et d'une lésion sévère du LLI , il faut alors suturer le LLI et faire une plastie du croisé antérieur. 

Il est impératif d'opérer rapidement  car contrairement au LCA il est très difficile de réparer secondairement le LLI , on ne peut pas attendre comme lors des rupture du LCA .

 

Plastie du ligament latéral externe (LLE) et du plan externe :

Le ligament latéral externe et le plan ligamentaire externe est un ensemble de structures ligamentaires complexes . 

Dans 5 % des entorses du genou ces structures sont lésées . 

Contrairement au LLI les structures externes cicatrisent très mal et par conséquent si elles ne sont pas réparées elles vont être responsables d'une laxité secondaire, très difficile à traiter .

Il est donc important de faire le diagnostic de ces lésions externes . Le signe clinique principal est une laxité en varus forcé  (on contient le genou vers le dehors et on perçoit une laxité ).

La suture du plan externe fonctionne très mal et il faut donc faire (comme pour le croisé antérieur) une ligamentoplastie du plan externe: 

-soit une ligamentoplastie isolée du LLE . 

- soit une plastie complexe du tout le plan externe .

Rupture du ligament croisé postérieur , ruptures multiples des ligaments lors d'une luxation du genou .

Le ligament croisé postérieur est beaucoup. moins souvent rompu que le ligament croisé antérieur.  Il est beaucoup moins opéré car très souvent le traitement par immobilisation et rééducation est souvent suffisant .

La chirurgie du croisé postérieur donne des résultats beaucoup moins bons que la chirurgie du croisé antérieur . 

On réalise des ligamentoplasties avec un tunnel tibial et un tunnel fémoral , comme pour le croisé antérieur ( mais pour le chirurgien cette technique est plus difficile et moins fréquente)

Certaines entorses sont particulièrement graves avec rupture des 2 ligaments croisés LCA et LCP , et un ou 2 plans latéraux (LLE ou LLI)

ces entorses doit être opérées systématiquement car le résultat du traitement non chirurgical est toujours mauvais . 

Il faut réparer toutes les lésions LCA +LCP + plans latéraux .

Ces lésions sont rares , souvent suites à des accidents de la circulation . Nous avons l'habitude de les opérer à 2 chirurgiens .

 

Le risque de complication est bien supérieur , le risque le plus grave est l'atteinte de l'artère poplité en arrière du genou , que l'on recherche systématiquement (par un doppler par exemple).