Prothèses de hanche difficiles 

 Certaines prothèses de hanches sont plus difficiles que d'autres . 

Pour les prothèses de première intention c'est lié à l'anatomie de la hanche qui peut être très anormale. 

Pour les reprises de prothèses , c'est lié aux destructions osseuses  lié à l'usure de la première prothèses. 

Quelques exemples sont exposés pour  expliquer ces difficultés potentielles. 

prothèse sur luxation congénitale de hanche ,

il faut recréer un cotyle pour implanter la prothèse et le fémur est de toute petite taille. 

 

Agénésie du col fémoral , reconstruction de la hanche en rétablissant une longueur du col fémoral.

 

Reprise d'une prothèse pour inégalité de longueur de 2,5 cms

 

Ablation de la prothèse en place (difficile car sans ciment)

Repose d'une prothèse plus longue , rétablissant la longueur. 

 

Descellement d'une prothèse en polyéthylène, lié à l'usure de du polyéthylène , visible sur la photo de l'usure,  avec une reprise de prothèse avec reconstruction du cotyle avec une plaque de renfort du cotyle

 

Descellement d'une prothèse fémorale scellée, avec un volumineux bouchon de ciment sous la prothèse avec une reprise de prothèse avec un volet fémoral et une prothèse fémorale de reprise avec une tige longue et verrouillée.

 

Ostéonécrose de hanche avec destruction de la tête fémorale,

 

séquelle de fracture du cotyle avec ankylose de hanche complète

 

séquelle de fracture du fémur  avec PTH sur fémur très remanié

 

séquelle de fracture du fémur  avec PTH sur fémur très remanié

2 eme exemple très difficile car la médullaire du fémur est très étroite. 

 

contactez nous par mail