FRACTURE CALCANEUM

 

La fracture du calcanéum ou calcanéus est la fracture de l’os du talon. En général elle est réalisée lors d’une chute d’un lieu élevé sur le talon. Il peut se produire un enfoncement de la surface articulaire entre le calcanéum et le talus (l’astragale). 

 

Lorsque la fracture n’est pas déplacée, ou lorsque le déplacement est minime, on fait un traitement non chirurgical qui consiste uniquement à ne pas poser le pied par terre pendant la durée de la consolidation. La consolidation est longue de 45 jours à 3 mois. 

Si la fracture est déplacée, une indication chirurgicale peut être nécessaire. Elle consiste à faire une ostéosynthèse de la fracture, c’est à dire réduire cette fracture et la fixer par des implants métalliques comme des vis ou des plaques. Cette fixation de la fracture chirurgicale est difficile.

 

Après l’intervention une période sans appui est très importante car sinon il se produit un redéplacement de la fracture.

 

Il n’est en général pas nécessaire d’immobiliser par plâtre ces fractures, quelques fois une simple attelle, mais le plus important est de ne pas appuyer tant que la consolidation n’est pas acquise.

 

Dans les suites des fractures opérées, on est très vigilant sur la cicatrisation car la peau en regard du calcanéum est fragile, elle est traumatisée lors de la fracture par l’hématome et on peut avoir des problèmes pour obtenir la cicatrisation.

 

Certaines personnes ont des fractures déplacées mais ont trop de risques de cicatrisation, comme par exemple certains diabétiques ou fumeurs graves et quelques fois on décide de ne pas opérer en raison du risque de problème de cicatrisation.

 

Après l’intervention une rééducation est faite. 

Après une fracture du calcanéum les suites sont toujours extrêmement longues, il faut au minimum un an pour voir quel résultat on obtient sur le plan de la fonction de la marche. Des douleurs résiduelles sont fréquentes. La marche en terrains irréguliers peut être difficile. 

 

Quelques fois il existe une arthrose entre l’astragale et le calcanéum, dite arthrose sous-astragalienne dans les suites de ces fractures et il peut être nécessaire de réaliser des interventions que l’on appelle l’arthrodèse sous-astragalienne qui consiste à souder le calcanéum et l’astragale. Quelques fois il n’y  a pas lieu de souder l’articulation mais de réopérer à distance, notamment pour enlever une saillie osseuse latérale du calcanéum

contactez nous par mail